EXPERTISES JUDICIAIRES ET PRIVEES - Membre de la Chambre des Experts de France - 05 55 140 140 ou 05 55 79 68 17
Accès personnel
Identifiant  
Mot de passe

Mot de passe perdu ou oublié

Evaluation - Estimation - Expertise fonds de commerce - Centre de formation - Pour vendre acheter un commerce…
 

Accueil / Autour de l'Expertise / - Une EXPERTISE en valeur vénale : qu'est-ce que c'est ?

                       

                                           

L'EXPERTISE EN VALEUR VENALE

 


                                             I -  Une  EXPERTISE  , qu'est-ce que c’est  ?    
 
              Il existe deux types d’expertise  :           

L’expertise "amiable" ou "privée"          

On appelle une "expertise amiable" ou "expertise privée"  toute mission d’expertise qui n’a pas été ordonnée par un juge, . Même si elle est faite à la demande d’un avocat, pour défendre les intérêts de son client devant une juridiction : avant le procès, l’expertise  est « amiable  ou privée».
N'importe qui peut missionner un expert agrée dans une Chambre , ou près d'une Cour d'Appel  pour connaître la valeur d'un bien  , avant de prendre une décision .
  -  L’expertise judiciaire (dite "de justice")
       L’expertise est « judiciaire »  lorsque l'Expert a été missionné par  un juge (art 232 du Code de procédure civile). Il accomplit une  mission  précise dans le cadre judiciaire et sur ordre d’une juridiction (art 265 du CPC), ce technicien devient pendant sa mission "un Expert de Justice". L'expert a préalablement préter serment , et le plus souvent inscrit sur la liste des experts dréssée par l'Assemblée Générale de la Cour d'Appel.  Son inscription est faite pour 5 ans.
Dans un Tribunal , c’est une mesure d’instruction par laquelle l'expert est chargé par le Juge de procéder à un examen technique et d’en exposer le résultat dans un RAPPORT: c'est l'expertise judiciaire.


                               II -  LA VALEUR VENALE , qu'est-ce que c'est  ?  

      Elle peut être mathématique, d’usage et d’échange, forcée (vente tribunal), sentimentale et d’agrément, intrinsèques (construction - vétusté), de placement (rapport), spéculative, locative, de fonction ou d’utilité, de renommée ou négative : c’est La VALEUR . En matière de bien immobilier de fonds de commerce ou de fonds artisanal, nous ne parlerons que de la VALEUR VENALE de l’établissement, soit : sa  valeur de marché traditionnel et actuel.

     Définitions         

       1-    La "Charte de l’Expertise en Evaluation" , à laquelle les experts membres des associations signataires doivent se référer, donne de la valeur vénale, la définition suivante :
« La valeur vénale est la somme d’argent estimée contre laquelle un bien serait échangé , à la date de l’évaluation, entre un acheteur consentant et un vendeur consentant dans une transaction équilibrée, après une commercialisation adéquate, et , où , les parties ont, l’une et l’autre, agi en toute connaissance , prudemment et sans pression. »

         2 -  Un autre groupe de travail a donné une définition voisine :
«  La valeur vénale correspond au prix auquel un bien  pourrait être cédé au moment de l’expertise par un vendeur désireux de vendre, dans les conditions normales du jeu de l’offre et de la demande…. »
 
       3-  Par la Direction Générale des Impôts. L’Article 666 du Code général des impôts précise que « les droits proportionnels ou progressifs d’enregistrement et la taxe proportionnelle de publicité foncière sont assis sur les valeurs et non sur les prix mentionnés dans les actes. La définition de la valeur vénale définie par la Direction Générale des Impôts est la suivante :
           « La valeur vénale d’un bien correspond à sa valeur marchande, c'est-à-dire  au prix auquel ce bien pourrait être vendu ou acheté. Evaluer un bien  quel qu’il soit consiste donc à supputer la plus forte probabilité de prix auquel il pourrait se vendre s’il était mis sur le marché dans des conditions normales d’offre et de demande. »

 

 

 

 

 

 

  Office du Commerce  Expertise   -   office du commerce  Conseil -   Office du Commerce Cession


 

 


 

 

Haut de page